Les prix immo auraient chutés de 30% en un trimestre.



 

Les petites annonces immobilier de particulier a particulier ou d'agences

 Contact

10 eme année du WEB_IMMOBILIER.NET

Le blog immobilier
Dictionnaire
Le marché immobilier

Accueil     Top clics     Proposer un site    Votes    Nouveautes   

Valeur refuge ?

Les analyse de marché sur l’immobilier sont quelques fois plutot embrouillées




Je viens de lire dans le Nouvelle république que le marché immobilier retrouvait "enfin la raison" . On nous explique que :

Les derniers temps, les biens prenaient 15 % par an. Puis une accalmie s’est produite, suivie d’une chute brutale à partir du 15 septembre 2008. Aujourd’hui, les prix moyens s’établissent à 20 % en dessous du maximum de 2006, mais encore à 100 % au-dessus de 1995

En voila une bonne nouvelle pour l’acquéreur potentiel qui se tâte encore pour un achat immobilier a court terme. Et cette analyse peut le conforter dans l’idée que c’est le bon moment. Mais cet avis traduit il la vérité ? Voici donc ci le tableau tiré d’immoprix.com, chiffres notaires, avec deux courbes : l’evolution des prix dans le loir et cher comparé a ceux de la France entière (hors ile de France).

GIF - 10.1 ko
Indice des prix

Parlons du loir et cher :
- 1 er constat : ces derniers temps, comme du 01/06 au 09/08, les prix ne prenaient pas 15% par an mais .. 3.6% et sur 10 ans la moyenne est a +10% pas 15%
- 2 eme constat : aujourd’hui on serait a -20% du maximum de 2006. Deja 2006 n’est pas le maximum : c’est début 2008 le sommet des prix. Et -20% sur 2006 l’indice notaire tomberait pour fin 2008 a 120 soit 60 points de baisse sur 175. Pour ce faire il faut une chute de 30% des prix au T4 2008. L’avenir nous renseignera les chiffres sont a venir. L’affirmer aujourd’hui c’est de la voyance.
- 3eme constat : dans les conditions de la citation on serait encore a 100% au dessus de 1995. Pas du tout : si on est a -20% de 2006 soit un indice a 120 vous voyez que debut 1996 l’indice est a 90. On serait seulement a +34% sur 1995 !

Enfin j’ai relevé une énormité "La spirale haussière a duré vingt ans », explique Cédric Sarrade-Loucheur, de Laforêt Immobilier." Ca concerne donc la période 1988-2008. Les propos sont en complet décalage avec la réalité. Sur la période 1991-1998 la "spirale haussière" a eu des effets pervers : Paris 8 eme a enregistré une "hausse" ;-) de MOINS 48% et le reste de l’ile de France a l’avenant. Il ne faut pas confondre les spirales des anticyclones et des dépressions : ca ne donne pas la même météo pour les prix !

Mon conseil : confrontez toujours ces analyses du marché de l’immo a des chiffres.

3 Messages de forum

  • Les prix immo auraient chutés de 30% en un trimestre.

    4 février 2009 16:25, par Ooooops

    Il y a probablement des énormités dans l’article en question. Mais ne perdez pas de vue que :

    Les prix notaires sont publiés avec 3 mois de retard sur des compromis signés 2 mois plus tôt. Dans la situation actuelle le décalage est énorme.

    "Les statistiques sont calculées sur une période de 12 mois glissants". je ne sais plus qui s’était amusé a appliquer cette méthode au CAC40, la comparaison avec véritable courbe était édifiante.

    Les chiffres de notaires en eux même sont également à prendre avec des pincettes de précision : * "Elle recense, grâce au volontariat des notaires" : ce n’est pas exhaustif et on peut du coup se poser la question sur la partialité des échantillons (20 ventes sur une catégorie de bien suffisent a fixer l’indicateur !

    * "Le champ d’observation recouvre" ... "plus de 85% des ventes de biens immobiliers". Le premier point donne les clefs pour comprendre cette phrase... Il s’agit des catégories de bien immobilier pas du volume des ventes.

    > Les transactions prises en compte dans le calcul des statistiques > concernent des biens : > * Libres d’occupation au moment de la vente (ou occupés par le vendeur), > * Acquis en pleine propriété par une vente de gré à gré, > * Destinés à un usage strict d’habitation.

    Rien n’est très clair dans ces infos contre-info, intox que nous servent des professionnels beaucoup trop impliqués pour être honnêtes. Allez plutôt voir de vrais annonces et des sources indépendantes ou aux méthodes claires : pap, seloger, cotation-immobilière (petit-cailloux)

    mais évitez de lire leur commentaires :-)

    Voir en ligne : La base Perval

  • J’ai lu l’article avant de lire votre analyse, j’avoue que je trouvais l’article trés "léger" en terme de source d’information et d’analyse, en lisant votre article vous m’avez renforcer dans mon analyse. Avec des article aussi creux la presse payante à du soucis à se faire Cordialement
 
Annoncez sur web immobilier