Les secrets de l'immo a Bréviandes



 

Les petites annonces immobilier de particulier a particulier ou d'agences

 Contact

10 eme année du WEB_IMMOBILIER.NET

Le blog immobilier
Dictionnaire
Le marché immobilier

Accueil     Top clics     Proposer un site    Votes    Nouveautes   

Mon avis

Achat vente et location a Bréviandes 10800




Par Georgius : Bréviandes et alentours

Cette commune membre de la communauté d’agglomération Troyenne est située dans le prolongement du boulevard de Dijon (Saint-Julien-les-Villas), le long de la D444 et à l’écart de la N71 (Dijon). Elle compte désormais près de 2.100 habitants. Sa situation en bordure d’agglomération et l’absence de zones d’activité ou commerciale font qu’elle a su conserver une physionomie souvent rurale. Les transports en commun de l’agglomération (TCAT) conduisent jusqu’à l’extrémité de Bréviandes (ligne 2)

Malgré la petite taille de la commune, on peut distinguer plusieurs secteurs :
- En deçà de la rocade, quelques rues seulement. D’un côté quelques immeubles HLM (bailleur Mon Logis) peu valorisants, « LA LISIERE », que l’on peut considérer comme une annexe de la ZUS des Chartreux (Troyes). De l’autre côté 2 rues de pavillons des années 70 et l’ancienne gendarmerie occupée par quelques appartements plutôt médiocres (bailleur Aube Immobilier, ex-Opac de l’Aube). L’avenue est passante, notamment en période de soldes, du fait de la proximité du centre de magasins d’usine Marques Avenue.
- Au-delà de la rocade, la D444, appelée avenue Leclerc, beaucoup plus calme, n’est plus fréquentée que par ses riverains. On ne trouve plus de collectif, ou alors quelques rares appartements aménagés dans des maisons. L’offre est surtout à la vente et pour les familles. Mais on sent un frémissement du côté du locatif, à des tarifs qui restent cependant élevés pour l’agglo (maisons). Parmi les quelques rues adjacentes à l’avenue Leclerc, certaines ont été bâties très récemment, parallèlement à la route qui mène à Saint-Léger-près-Troyes : chemins de Hautefeuille, des Fêtes, de Carouge, de Coulmet. Gros pavillons m’as-tu-vu des dernières années…
- Quelques passerelles au-dessus de la N71 mènent au petit quartier appelé VILLEPART (rues des Vignottes et Jean Rostand). Aspect plus verdoyant grâce à la présence de quelques bois et bras de Seine. La vélovoie des lacs, le long du canal, est toute proche.

Un aperçu maintenant des localités voisines de Bréviandes :
- dans le prolongement de la D444, collé aux dernières maisons de Bréviandes, BUCHERES est un village très étalé, lotissements sans plan d’urbanisation, dont la traversée est longue (feu tricolore, ronds-points). Le village ancien a été en grande partie incendié par l’armée nazie suite à un acte de résistance. Plusieurs « sous-villages » souvent appelés par leurs noms propres : Courgerennes, Maisons-Blanches…
- SAINT-LEGER-PRES-TROYES (il y a deux autres Saint-Léger dans le département, très éloignés de l’agglomération !) est sans doute, parmi les villages situés dans le voisinage immédiat de Troyes, celui qui a su le mieux conservé son authenticité, malgré la proximité. A l’écart des axes principaux. Quelques jolies maisons à pans de bois de construction récente démontrent qu’on peut faire du neuf non-standardisé ! Quelques appartements locatifs dans une maison appartiennent à la commune. Malheureusement, un vaste parc logistique va voir le jour le long de l’A5.
- Au-delà de Saint-Léger et Buchères, s’étendent les campagnes les plus riantes que l’on trouve aux portes de Troyes : villages de Moussey, Villemereuil, les Bordes-Aumont, Villy-le-Maréchal, Assenay, Roncenay, la Vendue-Mignot, Villy-le-Bois. Les localités sont petites et proches les unes des autres, et ouvrent vers des massifs forestiers (Othe, Aumont), beaucoup de maisons de charme.

 
Annoncez sur web immobilier