Habiter a Saint Lyé



 

Les petites annonces immobilier de particulier a particulier ou d'agences

 Contact

10 eme année du WEB_IMMOBILIER.NET

Le blog immobilier
Dictionnaire
Le marché immobilier

Accueil     Top clics     Proposer un site    Votes    Nouveautes   

Mon conseil ..

Achat vente et location a Saint-Lyé 10180




Par Georgius : Saint-Lyé et communes voisines

SAINT-LYE se situe dans la vallée de la Seine, en aval de Troyes, de laquelle elle est distante de quelque 10km de centre-bourg à centre-ville. Il s’agit d’une, sinon de LA commune emblématique de la périurbanisation dans la région de Troyes. Autrefois village, elle s’est couverte depuis la décennie 80 de pavillons et de lotissements, au point d’être devenue un village-dortoir de 3.000 habitants… Pavillon, scooter et barbecue sont des éléments incontournables. Il y a quelques commerces en face de l’église et un Intermarché. Nous parlerons aussi des communes alentours qui ont connu une évolution similaire, mais à divers degrés.

On peut schématiser cette zone étirée le long de la Seine au Nord-Ouest de l’agglomération troyenne en la découpant en bandes parallèles, d’Ouest en Est :
- le domaine des grandes cultures, laissant très peu de place à l’arbre, platitude, le vide.
- la nationale 19 (qu’on devrait appeler désormais D619) qui conduit à Romilly/Seine et Paris.
- en retrait de cette nationale, plusieurs localités en enfilade : Barberey-Saint-Sulpice, Saint-Lyé, puis Payns.
- la Seine, ses bras, le canal de la Haute Seine, des bois humides, des gravières. Pas transcendant ! Mais en pédalant sur le chemin de halage, on peut se sentir réellement à la campagne, pourvu qu’il n’y ait pas trop de promeneurs de labradors et de pêcheurs. Cette bande "nature" dépasse rarement le kilomètre.
- sur la rive droite, Sainte-Maure, Saint-Benoît-sur-Seine, Mergey.
- à nouveau de mornes grandes cultures mais cette fois c’est plus encaissé, on remonte lentement en pente douce vers la N77, c’est-à-dire la D677 (Châlons-en-Champagne, Reims).

Toutes ces localités se caractérisent par un fort accroissement démographique dû à la rurbanisation. Uniquement des maisons donc, et des familles. On doit cependant nuancer le propos : plus on s’éloigne de l’agglomération, plus le phénomène rurbain perd en intensité. La rive droite est moins touchée que la rive gauche : villages plus espacés, davantage de maisons anciennes et de style. L’environnement y est également plus arboré. Bref, ça ressemble davantage à la vraie campagne !

- BARBEREY-SAINT-SULPICE : comprend le lieu-dit (pour ne pas dire quartier) de Mousson. Située immédiatement après la rocade en arrivant de la Chapelle-Saint-Luc. Apparemment, les permis de construire y sont délivrés plus vite que les besoins des nouveaux arrivants ne sont anticipés (par exemple, en matière scolaire, cantine, etc). 28 maisons en locatif par Aube Immobilier (ex-Opac de l’Aube), notamment au lotissement des Acacias. En bordure de nationale, l’hypermarché est situé sur le territoire de la commune, ainsi que plusieurs enseignes typiques des entrées de ville. On peut en déduire des rentrées fiscales intéressantes pour la commune. Pour débusquer l’esprit village mis à mal, prospecter rue Danton ou rue de l’Eglise, des rues plus étroites, quelques jolies maisons et des joueurs de pétanque !
- SAINT-LYE : comprend les lieux-dits Barberey-aux-Moines, le Haut-de-la-Garenne, le Pilaout. Pour leur apprendre à avoir fui l’agglo, les jeunes gens du coin sont envoyés au collège Albert Camus dans la ZUP de la Chapelle-Saint-Luc (qui est d’ailleurs un bon établissement). Les dernières constructions se signalent par un côté ostentatoire fausse-tourelle et dorures… Il faut cependant reconnaître que le centre-bourg avec son église et quelques maisons à pans de bois a plutôt fière allure.
- PAYNS : rien de plus à signaler ! La circulation pour traverser ces villages interminables est fluide, l’essentiel du trafic s’effectuant par la N19 qui s’équipe peu à peu de ronds-points pour favoriser l’insertion des pendulaires locaux.
- SAINTE-MAURE : comprend les hameaux de Culoison (plus vers l’agglo) et de Vannes (un peu isolé du reste de Sainte-Maure en allant vers Saint-Benoît). 2 châteaux dont un devenu lycée agricole, une église qui a beaucoup d’allure en arrivant de Barberey-Saint-Sulpice... les nouvelles constructions ne sont pas venues à bout du cachet de Sainte-Maure ! Elles sont proportionnellement moins nombreuses qu’à Saint-Lyé. C’est aussi la commune la plus favorisée de notre panel du point de vue revenu moyen.
- SAINT-BENOIT et MERGEY, voir PAYNS, en plus joli !

 
Annoncez sur web immobilier